Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/04/2009

Jalousies

La maladie insouffle de nouveaux sentiments. Indéniablement. Déni, colère, stress, lassitude. Espoir, positivisme, combativité, relativisme. Et jalousie. Je suis jalouse.

Ma belle-soeur a tout pour être heureuse. Je reconnais que cette expression est stupide. Car le moindre problème est un problème pour la personne qui le vit. Point.

Cependant, je suis persuadée que certaines existences sont davantage marquée par la difficulté. Avoir un cancer avec un pronostic de mort éventuelle est pire que la sclérose en plaques. Etre née fille dans certains pays est pire que ma situation, malade ou non. Ma forme de sclérose en plaques est moins grave que celle d'une autre personne. Je reconnais ma chance.

Ma belle-soeur a un bébé. Sa grossesse, bien que d'un point de vue strictement médical, s'est bien déroulée. D'un point de vue personnel, je ne pense pas qu'elle l'ait ressenti de la sorte. Elle est pourtant tombée enceinte quand elle l'a désiré. N'a pas eu de difficultés particulières. Des nausées, de la fatigue, des insomnies. Mais rien d'insurmontable. A mon sens.

Elle s'est pourtant plainte. Je veux tomber enceinte, mais ça n'arrive pas comme ça. J'ai peur avant, et j'anticipe une éventuelle poussée de la maladie après la naissance. Si je ne tombe pas enceinte endéans un an, nous devrons envisager un traitement avec mon neurologue.

Je suis jalouse des gens qui ont tout pour être heureux et qui se plaignent.

Une amie me parle de son projet de devenir écrivain. J'ai toujours ce désir depuis l'enfance. Ecrivaine, je disais. Je lui demande si elle lit. Non.

Je suis jalouse.

La maladie m'a volé une partie de mes rêves.

Je sais que je peux les réaliser malgré tout. Mais déjà, vivre normalement relève de la difficulté. J'ai mis mes rêves de côté. Je sens la rancoeur en moi.

La maladie brasse des sentiments. Beaux et laids. Tous ne sont pas nôbles.

Commentaires

C'est si vrai et c'est si bien dit!

Écrit par : moon | 20/05/2009

bonjour agée de 26 ans et atteind moi aussi de la sep, je me permet de venir vers toi pour (si tu le veux) échangé nos problémes et les solutions éventuels que l'on a trouvé. Moi en ce moment j'ai une fatigue, des troubles sensitifs des pieds au nombril et un manque de libido, diminutions des sensation au contact, mon homme et tres protecteur et compréensif mais le fait d'avoir beaucoup moins de rapports sexuel le bouscule et le dérange,.
A tu c'es probléme et comment gére tu cela?
merci
agate

Écrit par : agate | 06/01/2010

Bonjour Agate,

Malheureusement, la maladie a un tas d'impacts sur la vie, et ce à différents niveaux... dont la vie de couple! Pour ma part, je souffre pas mal de la fatigue que ressentent 80% des sepiens.
J'ai appris à vivre avec, même si ce n'est pas toujours évident pour mon compagnon. Il a du s'adapter et fait beaucoup à la maison. Ici, j'ai eu une poussée il y a 4 mois. Je suis à la fin de ma grossesse, et donc, en permanence épuisée. Je fais faire mon repassage, et je vais sans doute prendre une femme de ménage... Eh financièrement, la maladie a aussi un impact!

Avec la fatigue, ma libido est aussi moins présente... Je n'ai presque plus de troubles sensitifs, à part un "reste" au niveau de la main et du pied droits, et donc, je ressens moins cette diminution des sensations comme tu peux l'avoir. Mais l'ayant eu très fort lors de ma poussée (j'avais une hémiparésie du corps droit, soit le côté droit du corps entièrement insensible... et comme paralysé), je ne supportais pas le moindre contact. Même le mien ;-) Rien que de me brosser les cheveux me répugnait profondément.

Donc la libido... Je fais des "efforts", même si dit comme ça, ça fait un peu minable. Mais ça fait partie de la vie de couple, et là aussi, on essaie de s'adapter.

Est-ce que ton compagnon et toi avez beaucoup d'informations sur la maladie? ça a beaucoup aidé mon compagnon de mieux comprendre ce qui m'arrivait. C'est mon meilleur allié - enfin, dans un mois, j'en aurai un autre, mon ptit bout - mais je m'en veux parfois de lui infliger tout cela...

Écrit par : Kaky | 07/01/2010

Les commentaires sont fermés.